Lettre d’information n°8 – Juillet 2023

26 Juil 2023 | Lettres d'information

Chères toutes, chers tous,

La session du Parlement s’achève après une année marquée par une mobilisation sociale exceptionnelle contre l’injuste réforme des retraites. Ces dernières semaines, notre pays a été secoué par des émeutes consécutives à la mort de Nahel tué par un policier, un drame qui nous a choqués.

Les forces de l’ordre ont été mises à rude épreuve pour contribuer à rétablir le calme et je les remercie pour leur mobilisation. Je regrette néanmoins le mouvement de « grève » par voie d’arrêts de policiers marseillais contestant une décision de justice. Un de leur collègues ayant été placé en détention provisoire, accusé d’avoir grièvement blessé et fracturé le crâne d’un jeune homme, ils demandaient un droit d’exception pour les policiers pour qu’ils ne puissent être placés en détention provisoire. Je défends ardemment l’égalité des citoyens devant la loi, tout comme le principe de la séparation des pouvoirs. C’est pourquoi j’ai été choqué par le soutien qui leur a été apporté par le Directeur général de la police nationale, relayé par le Préfet de police de Paris, ainsi que par le silence du gouvernement face à cette mise en cause grave de l’autorité judiciaire, et – au-delà – de notre droit. Les policiers doivent être exemplaires, c’est pourquoi j’avais également dénoncé auprès de la procureure de Paris la cagnotte lancée par un polémiste d’extrême droite pour soutenir le policier de Nanterre qui « n’avait fait que son travail ». J’ai reçu des menaces à la suite à cette action, et je remercie d’ailleurs celles et ceux qui m’ont apporté leur soutien sur ce sujet.

Dans l’actualité des derniers jours, le remaniement gouvernemental n’annonce malheureusement aucune inflexion de l’exécutif. Bien au contraire, les attaques répétées de l’extrême droite contre Pap Ndiaye auront précipité sa chute, sans qu’il ne soit soutenu par ses collègues alors même qu’il avait justement dénoncé la prise du pouvoir dans les médias par l’extrême-droite. La chaîne Cnews, sanctionnée à plusieurs reprises pour incitation à la haine, aux mains de Vincent Bolloré, dérive un peu plus chaque jour. Le même Vincent Bolloré cherche à imposer ses vues au Journal du Dimanche (JDD). La rédaction, en grève, s’oppose à ce que la concentration des médias produit de pire. Nous avons déposé la semaine dernière une proposition de loi pour donner plus de pouvoir aux rédactions.
Le mois de juillet a également été marqué par un mouvement de grève inédit des personnels de greffe. J’ai eu l’occasion de les soutenir au Tribunal Judiciaire de Caen et dans l’hémicycle à l’Assemblée nationale. Personnels essentiels au bon fonctionnement de notre Justice, il est urgent de leur donner les revaloriser à hauteur de leur engagement.


J’ai également eu l’occasion de saluer le travail des gendarmes lors de ma rencontre avec le Colonel David Cazimajou qui a pris la tête début juillet du groupement de Gendarmerie du Calvados.


Ce besoin de reconnaissance, c’est aussi celui des acteurs de l’éducation populaire, indispensable en ces temps où l’on malmène ce qui crée du lien social. Dans le Calvados et en Seine-saint-Denis, nous avons poursuivi la défense de notre loi pour soutenir le droit aux vacances de toutes et tous.


Enfin, j’ai eu l’occasion de poursuivre mon engagement en commission des affaires sociales pour les droits des femmes et la lutte contre les inégalités.


À la rentrée de septembre, nous aurons un agenda chargé en examinant le projet injuste de réforme du RSA mais aussi un texte sur le numérique. Vous pourrez compter sur moi.


D’ici-là, je vous souhaite à toutes et tous un très bel été.